Sensibilisation à la Convention Internationale

des Droits de l'Enfant (UNICEF)

 

“Il était une fois un petit garçon qui travaillait dans l’atelier d’un Maître bottier.

 

Il était une fois.... Il était une fois..... hélas, non, il n’était pas une fois, il était toutes les fois, il était tous les jours et du matin au soir, un petit garçon qui travaillait et qui travaillait dur, dans l’atelier d’un artisan Maître bottier.”

 

Ainsi commence l’histoire de Petit Jean, le héros de ce conte faussement traditionnel....

  

 Petit Jean décide de se rendre au palais du Roi afin de lui demander le droit de ne plus travailler alors qu’il n’est encore qu’un enfant. “Il a été un enfant, il s’en souviendra, il comprendra et ce droit il donnera”.

 

En chemin, il fait la rencontre d’autres enfants qui connaissent, ou ont connu, des situations bien difficiles et décident, eux aussi, de se rendre au palais afin d’obtenir de nouveaux droits. 

 

C’est ainsi que l’enfant sans nom, Lana la jeune fille privée d’école, Jacquot le petit handicapé, Adalbert l’enfant soldat, le Petit Chaperon Rouge Petit Poucet et Petit Jean se retrouvent devant le Roi et ses conseillers pour écrire une Charte qui établit des droits qui désormais les protégeront.

A travers les scènes de ce conte aux allures de légende médiévale, les principes qui ont régi l’écriture de la convention des droits de l’enfant sont explicités et illustrés. Quelques joyeux anachronismes et les commentaires du conteur permettent un ancrage dans la réalité du jeune spectateur d’aujourd’hui.



Le conteur : Thomas Marceul

Durée : 50 mn 

A partir de 7 ans

 

 

Ce spectacle a été créé à la demande de Mainvilliers, Ville Amie des Enfants - UNICEF.

La représentation a été donnée le 20 novembre 2009 devant un public famille, à l'occasion du 20e anniversaire de la signature de la Convention  Internationale des Droits de l'Enfant.

 

 

Voici la lettre d'intention de l'auteur à la veille du travail de création :

 

Quand la Ville de Mainvilliers m’a proposé de créer un spectacle à l’occasion de l’anniversaire de la signature de la Convention des Droits de l’Enfant, j’ai bien sûr tout de suite accepté....


Pourtant il s’agit d’une gageure. 


En effet, cette convention est avant tout un texte juridique complexe et touffu, elle est écrite dans un jargon digne des plus grandes conventions internationales, elle est destinée aux gouvernants des états et l’on est, à première vue, à des années lumières d’un sujet de conte pour enfant...


Cependant j’ai été rapidement intéressé par l’histoire de cette Convention car elle nous lance sur des pistes nombreuses et variées. 


Parler des Droits de l’Enfant, c’est tourner autour des notions de droit, de loi, de respect de la personne.


C’est aussi, par le biais de la responsabilité des adultes envers les enfants, une occasion particulièrement efficace de s’interroger sur la dignité humaine, la préservation de la planète, l’autorité.... Cela mène, tout simplement à une réflexion sur la démocratie....


 Depuis l’antiquité, théâtre et démocratie ont toujours fait bon ménage.


J’ai toujours, dans mes spectacles jeune public, tenté d’aborder et de décortiquer, à l’intention de mes jeunes spectateurs, des notions qui tournent autour de la citoyenneté...


C’est donc avec enthousiasme que je me lance aujourd’hui dans cette aventure qu’est toujours une création théâtrale, avec l’ambition de participer, modestement, à l’effort de la ville de Mainvilliers pour faire connaître cette convention et pour en expliciter les principes.


Je ne peux, en ce mois de septembre, vous en dire beaucoup car le travail d’écriture et de mise en scène commence à peine, mais ce sera une sorte de conte où des enfants aux expériences variées et malheureuses se retrouvent pour aller porter leurs doléances au Roi.

Ces drôles et ces drôlesses, c’est-à-dire ces garçons et ces filles en patois et en vieux français, seront ainsi à l’origine de la rédaction d’une charte, appelée “Coutume” au moyen âge, afin d’établir leurs “privilèges” et “franchises”....


A mi chemin entre le conte traditionnel et le monologue théâtral, c’est Thomas Marceul, un enfant de Mainvilliers d’ailleurs, qui incarnera le récitant... Thomas, avec qui je travaille régulièrement depuis longtemps, saura, comme à son habitude, mettre sa fougue, son énergie, mais aussi beaucoup d’émotion dans ce dialogue avec le jeune public qu’il connaît bien et avec qui il a un contact privilégié.


Ce sera un temps de partage entre parents et enfants. Ce sera un spectacle vivant. Ce sera l’occasion de réfléchir ensemble à ce qui fait notre humanité... Ce sera du théâtre quoi ! 

 

                              Claude Theil , Septembre 2009

 

 

 

Spectacle enfants : La coutume des drôles

Levallois Perret

Jeudi 23 et vendredi 24 novembre 2017

 14h - Service Enfance Jeunesse Renseignements : Mairie de Levallois  

> Toutes les dates